La Sélection, Kiera Cass

Nb de pages: 343
Éditeur: Robert Laffont
Collection: R
Date de parution: 12 avril 2012
ISBN: 978-2221129289

Quatrième de couverture:
Elles sont trente-cinq jeunes filles : la « Sélection » s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le coeur du prince Maxon, l’héritier du trône. Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’oeil des caméras… Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés…

Mon avis:
J’ai acheté ce livre car je ne cessais de lire de bonnes critiques sur cette dystopie. Et mon avis va aller dans le même sens que les autres. Je ne pense pas avoir un seul point négatif à mentionner, j’ai adoré ma lecture et j’ai refermé ce roman trop rapidement! Ah oui, finalement j’ai bien un point négatif à dire. Je n’ai pas aimé la mise en page du roman. L’écriture est très grosse et ne fait pas toute la page,

L’héroïne principale se nomme America (quel beau nom original!). Elle vit dans une modeste famille de Cinq. En tant que Cinq, sa famille et elle sont des artistes et ils doivent se serrer les coudes afin de boucler leur fin de mois. Je suis tombée sous le charme de cette fabuleuse jeune femme qu’est America. Elle a plein de belles qualités et sait être discrète et modeste. Elle ne s’est pas enflée la tête comme on pourrait le croire dans la grande aventure qu’elle vit dans ce premier tome.

Comme je l’ai mentionné précédemment,  dans cet univers existe des castes. Les Uns sont les membres de la famille royale, les Deux sont les très très riches, Trois un peu moins.. et ainsi de suite jusqu’aux Huit, qui sont très pauvres et mangent  rarement à leur faim. Je trouve que ce « système » et très original et c’est une des raisons qui font que ce roman sort du lot.

Aussi, j’ai adoré ce premier tome parce que la famille royale a un très grand rôle à jouer. En effet, on entre dans leur vie et on en apprend un peu plus sur eux et j’adore ça. En tant que femme, on a toutes déjà rêvé d’un beau palais royal et d’une belle relation parfaitement équilibrée avec un beau prince… Dans ce roman, c’est pratiquement ça qui se passe!

 Je suggère ce roman à toutes les filles qui aiment la dystopie et qui ont un jour rêvé d’avoir un beau prince à leur pied ;) !


Coup de coeur