Avant de vous dire au revoir, Susan Spencer-Wendel

Avant de vous dire au revoir, Susan Spencer-WendelTitre VO: Until I Say Goodbye
Édition: De l’homme
Date de parution: Avril 2013
Nb de pages: 328
ISBN: 9782761937023
Bande-annonce: ici
Lire un extrait: ici

ÉvaluationÉvaluationÉvaluationÉvaluationÉvaluationCoup de coeur

Quatrième de couverture:
«Je ne peux plus lever les bras pour me nourrir ou serrer mes enfants contre moi. Je ne pourrai plus jamais bouger la langue assez efficacement pour dire clairement “je t’aime”. Je suis en train de mourir, rapidement et sûrement. Mais je suis vivante aujourd’hui.»

Épouse, mère et journaliste, Susan Spencer-Wendel apprend qu’elle est atteinte de la maladie de Lou Gehrig, une maladie neurologique dégénérative. Son univers s’écroule. Mais Susan refuse de laisser la souffrance lui voler les précieux moments qui lui restent. Dans ce livre, son ultime témoignage, elle offre le récit courageux de sa dernière année vécue dans la joie. Un ouvrage bouleversant et porteur d’espoir, qui rappelle que des instants de bonheur peuvent surgir des plus éprouvants combats.


Ma critique:

Selon moi, ce livre est simplement un véritable hymne à la vie. Ce bouquin m’a complètement conquise. L’auteure, Susan Spencer-Wendel, est atteinte d’une maladie dégénérative des muscles. L’ASL… ou la maladie de Lou Gehrig. Éventuellement, elle va mourir. Mais avant, Susan souhaite vivre profiter de ses derniers moments au maximum avec son mari et ses trois enfants. Elle écrira chaque jour de petites parties de ce livre qu’elle a souhaité leur léguer.

Le roman est divisé en plusieurs parties qui s’apparentent à des chapitres traditionnels. Chaque section contient un événement important dans les derniers moments de vie de l’auteur. Alors qu’elle perdait de plus en plus de muscles, détériorant sa qualité de vie, Susan a toujours continué d’aligner les mots pour son roman à l’aide de son iPad, puis, d’un iPhone, les touches devenant trop éloignées. Bientôt, elle n’utilisait plus que son pouce droit fonctionnel pour pouvoir rédiger son ouvrage. Elle est vraiment un modèle de détermination.

Pendant ma lecture, les larmes sont parfois arrivées sans prévenir. Nous nous sommes tous plaints un jour où l’autre de chose sans importance. Ce livre nous remet à notre place. Et si, demain, comme l’auteur, vous vous réveilliez avec une main atrophiée ?

Somme toute, un très beau roman. Pour ne le décrire qu’en quelques mots, je dirais : inspiration, détermination et vie.

Profitez de chaque journée comme si c’était le dernier !

 

Poster un commentaire