Un amour de jeunesse

Réalisatrice: Mia Hansen-Love
Date de sortie: 6 juillet 2011
Durée: 1h50
Genre: Comédie, Drame

Synopsis :
Camille a 15 ans, Sullivan 19. Ils s’aiment d’un amour passionnel, mais à la fin de l’été, Sullivan s’en va. Quelques mois plus tard, il cesse d’écrire à Camille. Au printemps, elle fait une tentative de suicide.
Quatre ans plus tard, Camille se consacre à ses études d’architecture. Elle fait la connaissance d’un architecte reconnu, Lorenz, dont elle tombe amoureuse. Ils forment un couple solide. C’est à ce moment qu’elle recroise le chemin de Sullivan….

Mon avis: Wow… J’ai vu ce film hier et il me fait encore beaucoup d’effet. Il s’agit de l’histoire d’une jeune femme, Camille. Le récit débute lorsque celle-ci est âgée de 15 ans. Elle vit alors un amour enflammé et un peu destructeur, je dois l’avouer, pour un jeune homme nommé Sullivan. Ce dernier souhaite partir 10 mois en Amérique du Sud afin de se « retrouver ». Camille en sera très triste puisqu’elle est assez dépendante de lui.

Au début, Sullivan lui écrivait très souvent, puis les lettres se sont espacées. On l’a alors vue plonger en dépression. Elle alla même jusqu’à faire une tentative de suicide.

Ensuite, elle commença à recommencer à vivre sa vie malgré le départ de Sullivan. Elle entra dans une école afin de devenir architecte et y fit la rencontre d’un nouvel homme…

Bon, voilà pour la base de l’histoire dont vous devez être au courant pour comprendre ma critique. Premièrement, j’ai été un peu déçue de n’avoir aucun indice sur comment Camille et Sullivan se sont rencontrés, ni comment est née la flamme entre les deux amoureux. Malgré tout, j’ai su passer outre ce minuscule détail pour apprécier leur histoire d’amour.

Ensuite, j’ai trouvé que la tentative de suicide de Camille a pratiquement passée inaperçue! Je trouve pourtant qu’il s’agit d’un geste qui prouve un grand désespoir dans son petit coeur et pourtant, la scène et ses répercussions ne durent qu’une petite minute à peine.

Ensuite, allons-y avec les points positifs!

J’ai trouvé que l’histoire du long-métrage est vraiment bien trouvée. Je pense, en tout cas, je parle pour moi et avec ma maigre expérience de vie, que le premier amour nous « obsède » un peu tout au long de notre vie. Jamais nous n’oublierons la première fois dont nous sommes réellement tombés amoureux, et c’est exactement ce que Camille a vécu et l’histoire à laquelle on assiste.

J’ai beaucoup aimé aussi les différents plans de la caméra. Je ne m’y connais pas vraiment en cinéma, mais parfois au long du film, la caméra zoomait sur un objet ou un visage et devenait ensuite tout noir pour changer de scène et d’époque. J’ai vraiment trouvé cela original et agréable. Pour vous donner un exemple, à un moment dans le film, Camille parle avec sa mère. Cette dernière lui demande de faire le deuil de Sullivan, et Camille ne répondra pas. Elle a tout simplement fait à sa mère un regard très éloquent qui voulait  tout dire. Ensuite, la caméra a zoomé sur son expression et elle devenue peu à peu noire, pour ensuite changer d’année.

J’ai adoré ce film ! La fin est parfaite également. Je vous laisse visionner ce merveilleux film pour la découvrir. Par contre, c’est une histoire remplie de clichés qui ne plaira pas à tous ! ;)