L’été où je suis devenue jolie, Jenny Han

Prix: 21$
Date de parution: Mai 2010
ISBN: 9782226208620
Nombre de pages: 300

ÉvaluationÉvaluationÉvaluationÉvaluationÉvaluation

Résumé de l’éditeur:
Comme chaque été, Belly et sa famille passent les vacances chez Susannah et ses deux fils, Conrad et Jeremiah. Elle se sent très attirée par le sombre Conrad, qui reste indifférent. La jeune fille accumule donc les conquêtes sous ses yeux et c’est Jeremiah qui va bientôt se déclarer à elle.

 

Mon avis: Wow… j’ai ouvert ce livre, quelques heures ont passé… et je l’ai refermé!!! Et ce fut un coup de coeur! Je n’ai pas pu poser ce livre une seule seconde. J’ai pleuré, pleuré, je ne voyais plus clair, mais je me devais de connaître la fin!

Ce roman raconte l’histoire d’Isabel, ou plutôt Belly, qui passe tous ses étés dans une maison de campagne dans la ville de Cousins. Sa mère, son frère et elle vont y retrouver l’amie d’enfance de sa mère ainsi que ses deux fils, Jeremiah et Conrad. Ces moments privilégiés avec ceux qu’elle aime sont très importants pour elle. Elle ne vit que pour ces quelques mois de bonheur et d’innocence. Pourtant, cet été-là, tout cet équilibre des choses va changer.

Tout au long du roman, on sent bien que quelque chose se trame. Quelque chose de gros, d’important, de triste. Jenny Han laisse quelques fausses pistes sur lesquelles le lecteur peut faire des suppositions, et je dois dire qu’elle m’a bien eue! Je ne me doutais aucunement de cette fin.

Ce roman donne une belle leçon de vie. Je ne peux vous en dire plus sans vous dévoiler le « secret »… mais, selon moi, il y a une belle morale très facile à comprendre derrière ce récit : il faut profiter de chaque seconde qui nous est offert. On se le répète souvent, on le sait, mais je pense qu’on n’applique jamais cette leçon de vie.

Examinons les personnages !

Belly, l’héroine principale du roman, est absolument ravissante. Comment ne pas s’attacher à elle, avec ses problèmes amoureux? Son manque d’estime de soi, aussi. Alors qu’elle a tout pour être jolie! (D’ailleurs c’est à ça que le titre fait référence. Il est très bien choisi je trouve!)

Conrad et son frère, Jeremiah. Ce sont les deux fils dont je vous parlais tout à l’heure! Ils sont totalement différents et se complètent très bien. Ils sont vraiment adorables. Par contre, j’aurais bien aimé en connaitre davantage sur leur physique, il n’y en avait presque pas.

Aussi, j’ai bien aimé la narration. C’était toujours sous le point de vue de Belly, mais à différents moments et à différents étés. Quand elle avait 16 ans, 15, 13, 11… Au début, je me perdais un peu, mais tout s’est quand même très bien mis en place. Chapeau à l’auteur pour ce magnifique roman qui m’a touchée au plus profond de mon coeur!!! :)

J’oubliais, le seul point négatif du livre : en tant que québécoise, je trouve que la traductrice, Alice Delarbre, n’a pas utilisé un français « standard ». Plusieurs fois dans le livre j’ai vu quelques expressions françaises que je ne comprenais pas vraiment! Ou simplement des mots étranges pour moi, comme par exemple : « j’en ai rien à fiche ». Ça sonne vraiment bizarre et « fiche » a été utilisé au moins trois fois!

 

J’aime: la morale, les thèmes abordés, les personnages, la narration.
Je n’aime pas: la traduction qui n’est pas dans un français standard.