La couleur de l’âme des anges, Sophie Audouin-Mamikonian

Éditeur : Robert Laffont
Collection : R
Date de sortie : 5 Janvier 2012
Pages : 455
ISBN : 9782221127025
Prix : 17,90 euros
Genre : Roman Young Adult
Fiche BBM : ici

Bande-annonce : ici

Quatrième de couverture:

Sauvagement assassiné à 23 ans, Jeremy devient un Ange… et réalise avec effroi que l’on peut mourir aussi dans l’au-delà.
Pour ne pas disparaître, en effet, tout Ange doit se nourrir des sentiments humains et même… les provoquer !

Invisible et immatériel, Jeremy décide d’enquêter sur sa mort et tombe rapidement amoureux de la ravissante Allison, une vivante de 20 ans, témoin de son meurtre. Or l’assassin de Jeremy traque la jeune fille…

Jeremy parviendra-t-il à sauver Allison ? Sera-t-il capable de sacrifier ses sentiments et de vivre à jamais séparé d’elle ?

 

Mon avis: 
Tout d’abord, je vous avoue d’entrée de jeu que ça fait longtemps que j’ai refermé ce bouquin. Au départ, je ne comptais pas en rédiger une critique sur mon blog… j’ai tellement peu de temps ces temps-ci !!! En même temps, prendre une pause permet de se concentrer sur autre chose pour ensuite revenir avec encore plus de motivation…

Bref, revenons-en à cette critique. Au fil des jours qui passaient, j’ai continué de pensé à tout ce que je pourrais vous raconter à propos de ce roman… Aujourd’hui, toutes mes idées se sont envolées mais je peux quand même vous dire ce qui est resté, le principal : ce roman fait partie de ceux que l’on voudrait lire à fini, de ceux dans lesquels on reste emprisonnés dans l’univers même une fois la dernière page tournée.

Il aurait vraiment été dommage que je ne vous en glisse pas un mot sur mon blog. C’est une oeuvre remarquable, qui se démarque par sa complète originalité. Dès le début du récit, le personnage principal meurt ! Eh oui, moi aussi, au début, je n’y croyais pas… C’est impossible que dès la troisième page, l’auteur fasse tuer son héros! C’est pourtant le cas.

Notre héros sera alors transporté dans un monde d’anges. D’anges bleus, rouges, blancs, roses,… Les anges bleus sont les gentils, ceux qui essaient d’aider les humains. Parce que oui… ne vous étiez-vous jamais demandé d’où viennent les acouphènes ? Ce sont les anges qui nous crient aux oreilles des conseils ! Les rouges sont le parfait opposé des bleus. Ils sont violents, imprévisibles, puissants… Ils provoquent les cauchemars des enfants, apparaissent sous les lits des touts-petits…

Ce monde d’ange est complètement surréaliste et, en même temps, d’une beauté extraordinaire.

Si vous appréciez un tout petit peu les histoires d’amours, le fantastique/fantasy…. sautez tout de suite sur ce roman!