La scoliose

Le 11 novembre 2010, j’ai appris que j’avais la scoliose.

Le mot « scoliose »  est dérivé du terme « skoliosis » en grec. Cela signifie que la colonne vertébrale décrit une courbe anormale.

La colonne peut donc avoir une déviation d’un côté ou de l’autre, ce qui comprime un côté du corps. De l’autre côté, les côtes sont donc plus espacées et cela fait que le corps est moins souple d’un côté que de l’autre. On estime que 4% des jeunes âgés de 10 à 16 ans ont une scoliose décelable. La scoliose touche autant les garçons que les filles. Si un garçon en est atteint, la scoliose se manifeste généralement lors de la petite enfance. Dans la plupart des cas, la déviation est à peine visible. Cependant, les filles sont plus susceptibles de développer une scoliose suffisamment prononcée pour que cela nécessite un traitement (corset, chirurgie…)

Chez 5 personnes sur 1000, la courbure est supérieure à 20 degrés. (habituellement = corset, dépendamment de l’âge du patient et autres facteurs)
Chez 1 personne sur 1000, le degré de la déviation est supérieur à 40 degrés.
J’ai 39 et 49 degrés.

Les causes de la scoliose idiopathique :
On ne connait pas la cause exacte, même si on croit que l’hérédité a un rôle a jouer.
Ce n’est donc pas parce qu’on s’est mal assis durant notre enfance que notre colonne vertébrale est courbée !
On me dit ça très souvent alors que c’est pas du tout vrai. C’est un mythe!

Ce que la scoliose peut provoquer :
- Une gibbosité (bosse dans le dos). Causés par la déformation de la cage thoracique ;
- Une hanche plus élevée que l’autre ;
- Omoplates ressorties ;
- Les seins peuvent être asymtique. Un sein, généralement le droit, peut paraître moins développé que l’autre, car les côtes et le thorax sont déformés ;
- Moins de souplesse ;
- Une épaule plus élevée que l’autre ;
- Certaines douleurs au dos.

Comment ça s’est passé pour moi:
Depuis que j’étais toute petite, mes omoplates étaient ressorties et mes parents ne s’étaient pas posés de questions. Moi non plus. Je pensais pas que c’était grave… Jusqu’au jour où à l’été 2010, j’étais en vacances au chalet d’une amie de ma mère. Celle-ci a questionné ma mère sur mes omoplates… Elle se demandait si c’était normal…. Ça a fait son chemin dans la tête de ma mère.. elle a commencé à porter attention à ma démarche aussi, elle s’est rendue compte que je marchais un peu bizarrement… Puis mes épaules : la gauche est plus élevée.

Lors de mon rendez-vous de routine chez mon médecin de famille (qui ne l’est pas en fait).. Au Québec il y a une pénurie de médecins de famille et j’ai donc perdu le mien sans en avoir été vraiment avisés.. De plus, il n’avait jamais vraiment regardé mon dos… J’aurais peut-être pu éviter l’opération si le médecin avait détecté plus tôt. C’est ma mère qui a dû l’obliger à regarder mon dos. Le verdict est tombé, cet après-midi de novembre:  rotoscoliose dorsale moyenne à convexité droite avec un angle mesuré à 49 degrés entre d4 et d11 et rotoscoliose lombaire haute à convexié gauche avec un angle mesurée à 39 degrés entre d11 l4. Pas d’anormalie morphologique des corps vertébraux démontrée. Mon médecin est resté abasourdi. Hé oui. On a ensuite pris tout de suite un rendez-vous à Ste-Justine (Un hôpital pour enfants de Montréal). Heureusement, je n’ai aucune côte/vertèbre (je sais plus comment on appelle ça lol, honte à moi!) de déplacée ou quoi que ce soit. L’opération pourra donc remettre ma colonne droite à 100%.

À partir de là, tout s’est enchainé. On a rencontré Dr. Poitras, vraiment sympathique. Il s’agit d’un ancien chirurgien pour scoliose, qui ne rencontre désormais que les patients afin de voir si l’opération est nécessaire ou non.

Moi, j’étais dans une « zone grise ». Entre l’opération ou continuer de vivre comme avant…
Si je choisissais de continuer comme avant, j’aurais pu avoir des complications dans l’avenir. De gros problèmes de dos surtout…
Et plus on ai jeunes, mieux on se remet de l’opération. J’ai donc décidé de ne pas  prendre de risques et de sauter le pas, après avoir rencontré Stephen Parent, le médecin qui va m’opérée le 31 juillet 2012.

Voilà voilà…
Je parle de ça sur mon blog parce que je n’ai pas envie d’en créer un nouveau juste pour parler de ma… « maladie ». Et puis, c’est mon blog… j’y mets ce que je veux après tout! :p