Le Crime de l’Orient-Express, Agatha Christie

Titre original: Murder on the Orient Express
Nb de pages: 286
Date de parution (VO): 1934
Date de paution (VF): 1935

Mon résumé : 
Le train d’Hercule Poirot est bloqué par une tempête de neige en Yougoslavie. Pendant qu’ils sont bloqués, on découvre un cadavre poignardé à douze reprises…

Je ne vous en révèle pas plus!
D’ailleurs, je trouve que la quatrième couverture de ce roman en révèle un eu trop. Je vous suggère de ne pas la lire… 

Mon avis : 
Enfin un roman avec Hercule Poirot ! On m’en avait beaucoup parlé de cet enquêteur!… et de ce roman aussi. Du coup j’ai proposé à Serge Léonard ce roman pour notre LC et il a accepté! :D Quelle belle surprise de découvrir Poirot dans mon roman. :-)

Pour commencer, j’ai beaucoup aimé lire ce roman. Ce fut un vrai coup de coeur! Puisque ce roman a été publié en 1933, j’ai pu apprendre quelques nouveaux mots, par exemple : à quia… hum, c’est tout ce qui me vient en tête pour l’instant! Mais je sais qu’il y en a eu 2 ou 3 autres…

Aussi, comme ça se déroulait à une autre époque, certains éléments m’ont aidée à m’inprégner de cette atmosphère plus ancienne. Pour vous donner un exemple, à la page 102, le valet de chambre répète très souvent « monsieur » afin de marquer son respect. J’adore !

Un autre point fort, la délicatesse et la finesse d’esprit avec laquelle Poirot a fait face à chacun des interrogtoires. J’ai cru, en voyant le nombre élevé de chapitres consacrés aux interrogatoires, m’ennuyer. Mais ça n’a pas du tout été le cas! J’ai été fascinée de la façon dont Hercule s’est adapté à chaque personnalité interrogée, et surtout comment il a obtenu la même information de différentes manières suivant la personne qu’il questionnait.

Pour donner un point faible (et même, je ne sais pas trop quoi penser), je dirais que sur le coup, en lisant les interrogatoires, j’ai eu l’impression qu’ils étaient seulement fait en surface, avec des questions futiles. Toutefois, avec le recul, je me dis que c’était peut-être ainsi qu’Hercule menait ses interrogatoires et qu’il savait qu’il arriverait à résoudre le mystère ainsi.

Pour terminer, je conseille à tous ce magnifique roman!

PS: Cependant, après avoir lu ce roman, une question reste ilucidée dans ma tête: qu’est-ce que ça fait un « conducteur » dans un train, qui plus est à chaque wagon, on aurait dit ? Pourquoi on appellait ce métier de cette manière?!

Ce roman est ma première lecture commune!
Réalisée avec Serge Léonard. Cliquez ici pour lire sa chronique.