Les contes de la goutte de miel, Krystin Vesterälen

Éditeur: Les 2 encres
Collection:
Histoires d’encre
Date de parution: 1 janvier 2012
Nb de pages:
150
Nb de contes:
48

Quatrième de couverture:
Les contes sont venus, les contes vous arrivent, les contes poursuivent leur chemin ! Être conteuse, c’est être passeuse ! Les contes de ce recueil vivent dans l’oralité et dans la mémoire des Hommes. Ils continuent leur vie en entrant par vos oreilles, dans votre imaginaire et ressortent par votre bouche pour entrer dans d’autres oreilles. Loin de toute rationalité, ils vous autorisent à rêver, à vous évader. Vous devenez le héros, l’héroïne d’histoires venues, il y a bien longtemps, de l’ancienne Russie, de l’Estonie, de Slovénie, de Pologne, de Tchécoslovaquie, de Roumanie, d’Arménie, de Hongrie, d’Albanie, de Tasjistan…

Mon avis: 
Tout d’abord, j’aimerais remercier Krystin Vesterälen qui m’a très gentiment proposé de lire ce livre. J’ai passé un bon moment lors de cette lecture! J’ai commencé ce roman dans une phase où je n’avais plus envie de lire un seul bouquin. Hé oui… C’était la première fois à vie qu’une chose pareille m’arrivait! Faut dire que le mois de juin a été très chargé côté littérature pour moi… c’est peut-être la raison à mon manque d’intérêt pour la lecture. Maintenant, je suis de retour! Je souhaie donc vous présenter, enfin, le livre qui m’a fait sortir de cette léthargie!

Ce recueil de contes présente des légendes de divers pays en Europe, et nous fait beaucoup voyager en racontant les vieilles légendes et la culture de la Russie, l’Estonie, la Slovénie, la Pologne, la Tchécoslovaquie, la Roumanie et plusieurs autres. J’ai trouvé bien intéressant d’en apprendre plus sur ces pays, puisque je viens du Québec et que je n’en connais pas beaucoup (pour ne pas dire rien) sur ces régions du monde. Grâce à ce livre j’ai même pu apprendre l’existence de certains pays!

C’est peut-être parce que je ne suis plus habituée de lire des légendes, mais j’ai trouvé que certaines étaient trop courtes. J’aurais préféré qu’elles soient davantages développées… Pourquoi ? Tout simplement parce que j’ai trouvé que certaines histoires finissaient beaucoup trop rapidement et j’ai eu plus de difficulté à comprendre la conclusion (ou la morale), de certains contes… Ce que je trouve bien dommage, car selon moi, le but d’un conte est bien de nous inculquer une morale, non?  Ils nous donne une leçon de vie ou encore explique un phénomène (ex: dans les premiers contes, on apprends pourquoi les oies crient « ga ga ga »! Je pense que c’est l’un de mes préférés!)

Toutefois, un des points positifs que j’ai beaucoup apprécié, c’est que chaque histoire est bien découpée, comme un recueil de nouvelles. Il est donc facile de poser ce livre et de le reprendre quand bon nous semble ! C’est une lecture simple, agréable et légère. Parfaite pour se reposer pendant nos vacances ou encore entre deux gros romans historiques! :p

Pour finir, merci encore à Krystin Vesterälen!

Et vous, que pensez-vous de ce livre?