Pour un tweet avec toi, Teresa Medeiros

Pour un tweet avec toi, Teresa MedeirosTitre VO: Goodnight tweetheart
Traductrice:
Emmanuelle Ghez
Date de parution: 23 novembre 2012
Nb de pages: 336
Édition: Milady
Collection: Milady Romance
ISBN: 9782811208813

ÉvaluationÉvaluationÉvaluation001_16

Quatrième de couverture: 
Auteure d’un presque Pulitzer, Abigail Donovan tarde à mettre le point final à son prochain roman. Aussi, lorsque son agent lui ouvre un compte Twitter, se prend-elle au jeu des tweets, retweets, hashtags, etc.

« MarkBaynard », professeur d’université en congé sabbatique et twitteur averti, devient l’un de ses followers les plus assidus. Entre la jeune femme et lui, va naître un échange jubilatoire plein de réparties spirituelles et de références aussi drôles qu’inattendues. Grâce à cette étonnante rencontre virtuelle, Abby va retrouver l’inspiration et le goût de vivre.

Mais pourquoi rester enfermée devant son écran alors que Mark parcourt le monde ?

 

Mon avis:

En commençant le roman, j’avais beaucoup d’espoir. Je suis en période où je lis majoritairement seulement des livres à l’eau de rose, des romans légers. Je pensais y trouver mon compte… Mais j’ai été déçue! La première partie de ce roman ne m’a vraiment pas convaincue. Tandis que la deuxième moitié, elle, je l’ai adorée! J’ai lu plusieurs autres chroniques et toutes sont unanimes : le roman présente bien deux parties distinctes! Je justifierai mon opinion plus en profondeur par la suite.

Il s’agit de l’histoire d’une écrivaine à succès, Abigail Donnovan. Son agent l’apelle un jour pour l’avertir qu’elle lui a créé un compte Twitter. Curieuse, Abby se connecte à son compte. Elle fera rapidement la rencontre de Marc Baynard, un homme qui semble bien mystérieux! S’en suivra ensuite une suite d’échange de tweets de 140 caractères.

Dans la première moitié de romans, il s’agit de la rencontre des deux personnages principaux. J’ai bien aimé le principe au début. Ça a commencé par un roman typique normal, avec de la narration. Puis c’est passé en tweets sur plusieurs pages, et encore un court passage de narration. J’ai adoré ce principe! Puis, ça s’est envenimé. Très vite, j’ai trouvé que les échanges d’Abby et de Marc manquaient en profondeur. Ils ne parlaient pas de grand-chose à part de la pluie et du beau temps… comment ont-ils pu s’attacher autant l’un à l’autre ? Je ne comprends toujours pas!

Aussi, dans leurs échanges de tweets, les deux personnages principaux font régulièrement des références à certains personnages de films ou de séries télévisées. Au début je trouvais ça original, mais après 20 fois…. j’ai commencé en avoir marre! Surtout que je n’ai compris qu’une seule de ces références… C’était donc trop répétitif à mon avis.

Au niveau des personnages, je n’ai pas trouvé qu’on en appenait beaucoup sur leurs vies personnelles. Enfin oui, mais pas assez. Je n’ai donc pas réussi à m’attacher réellement aux personnages. En même temps je comprends, difficile en 140 caractères!

Pour la deuxième partie que j’ai beaucoup aimé… c’est tout simplement parce qu’il se passe enfin plus d’action entre Abby et Marc. Et le rythme du récit s’accélère un peu et j’ai adoré, c’est ce qui manquait pour me faire aimer vraiment le roman. Heureusement que j’ai aimé la deuxième partie du roman sinon ouf, j’aurais critiqué très négativement ce roman! Je ne peux vous en dire plus sur les raisons qui me poussent à autant apprécier la deuxième partie sans vous spoiler, mais je suggère à tous les amateurs de romans légers ce livre. C’est certain que l’on peut tous y trouver notre compte!

J’aime : Le principe des tweets, les narrations courtes,
J’aime pas : Récit long à démarrer, le manque de profondeur des échanges, les passages répétitifs