Petites histoires avec un chat dedans (sauf une), Véronique Papineau

Petites histoires avec un chat dedans (sauf une), Véronique PapineauÉdition: Boréal
Date de parution: 29 avril 2008
ISBN: 978-2764605967

ÉvaluationÉvaluationÉvaluation

Drapeau du Québec

 

 

 

Quatrième de couverture:
Ils s’étaient rencontrés de la manière la plus dangereuse qui soit. Ils s’étaient rencontrés à 120 km/h sur l’autoroute. Ils s’étaient rencontrés en excès de vitesse. Elle transportait une grosse mouche dans sa voiture depuis Ottawa, lui venait tout juste de syntoniser une chanson des Stones à la radio. Elle avait dépassé sa Mazda rouge et avait jeté un coup d’œil à l’homme qui conduisait, comme elle se trouvait à sa hauteur. Il l’avait vue le regarder. Il l’avait trouvée jolie et avait décidé de la redépasser. Cette fois-là, elle avait pris le temps de lui glisser un sourire. Elle l’avait suivi de près pendant quelques minutes, attendant la suite. Puis, il s’était mis à ralentir, à descendre sous les 110 km/h. Elle avait enclenché son clignotant et s’était rangée sur la voie de gauche. Avec un gros marqueur noir, il avait inscrit un numéro de téléphone sur une feuille qu’il étampait maintenant dans sa vitre. Elle avait farfouillé dans son sac à la recherche de son cellulaire, avait composé le numéro. L’art de la légèreté. Le coup de griffe qu’on n’a pas vu venir, la caresse qui déchire, le don de toujours retomber sur ses pattes.

Un écrivain qui écrit des nouvelles se doit de partager de nombreuses qualités avec le chat. Dans ce premier livre, Véronique Papineau révèle une maîtrise hors pair. Qu’elle raconte l’histoire d’amants qui rompent par la poste, la solitude de la vie de bureau, la fugue de deux adolescents dans la grande ville, chacune de ces scènes de la vie contemporaine prend un relief inattendu. Rien ici de banal : tout comportement est soumis au regard de cette fine observatrice et raconté avec un ton unique qui fait les vrais écrivains.

 

Mon avis: Ce recueil de nouvelles est la première oeuvre qu’a publié Véronique Papineau. Il s’agit d’un des premiers recueils de nouvelles que je lis et il m’a plus ou moins convaincue. J’ai beaucoup aimé certaines histoires, et d’autres dont je n’ai pas du tout compris la conclusion. Quelques-une m’ont également paru un peu trop simples.

Il s’agit donc d’un recueil de nouvelles qui sont toutes liées par un chat, sauf une. Dans les nouvelles, on sent bien que l’auteur a bel et bien tenté de varier son style d’écriture. L’effet est parfois très bien réussi, parfois moins.

Plusieurs fois, j’ai trouvé que certaines nouvelles pourraient être beaucoup plus développées et celles-ci m’ont semblé beaucoup trop courte.

Je ne sais pas quoi dire de plus, si ce n’est que ce roman m’a probablement moins plu que je ne l’espérais parce qu’il ne s’adresse peut-être pas au public auquel je fais partie et ce n’est pas non plus mon genre littéraire de prédilection.

Challenge Mystère 2013